Devenir comptable public: les bons et les mauvais côtés

Après des années d’étude comptable, vous avez la chance de devenir un comptable public ? C’est peut-être un poste qui ne se refuse pas ! Mais ne présente-t-il que des avantages ? Rien n’est moins sûr. Retour sur ce que vous devez savoir avant de vous engager. 

Qu’est-ce qu’un comptable public ?

Un comptable public est simplement un gestionnaire des comptes des établissements ou collectivités publics. Il fait dans ces entreprises sous la charge de l’État ce qu’un comptable privé fait dans une société privée, à savoir gérer les livres comptables. 

On ne devient pas comptable public comme ça. Il faut être nommés par l’organisme de tutelle pour ce faire. Et il y a même un acte qui prouve votre nomination. 

Le ministre du Budget et des Finances peut vous affecter à un poste de comptable public au sein des différents ministères, des collectivités territoriales de toutes sortes, dans l’administration, etc. Vous aurez, en tous les cas, la charge de surveiller le déplacement des fonds qu’un ordonnateur va faire. 

Pour avoir de plus amples informations sur le sujet, il vous suffit de cliquer ici

Les avantages du métier

C’est un métier à responsabilité. Ce qui valorise amplement les années d’études que vous venez de passer. En plus, cela peut aider à booster votre confiance et votre estime en vous-même. Être nommé comptable public signifie que l’on a confiance en vous. 

Cela reste dans le domaine des chiffres. Et généralement, vous vous ennuierez moins dans la mesure où les mouvements financiers sont nombreux dans les établissements publics. 

Les risques à prendre en compte

Mais il faut tout de même une bonne organisation et un excellent sens de la minutie pour ne pas vous y perdre. Les mouvements de compte sont non seulement nombreux, mais très importants. Et une erreur dans la gestion de vos livres pourrait vous valoir une accusation de détournement de deniers publics. Ce qui peut vous ouvrir la porte à la prison. 

C’est souvent un métier où le stress est omniprésent et où on ramène le plus souvent des devoirs à la maison.